Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 13:12
Le mystère de ma famille ....

Ouha ! La voici la Machine du père de ma grand - mère Z'Abelle , super les idées neuves dans ma tête depuis le temps qu'on en parlait de cette invention làààààààà ...

Le mystère de ma famille ....

Mes derniers achats , chez la dame qui a remis l'enseigne SAJOU

Au goût du jour , là ou je suis allée avec ma fille à Paris ,

Oui , sachez en plus, avec ma vie de couturière avertie !

L'histoire d'une machine  , ça va vous surprendre et vous en apprendre plus ....L'histoire d'une machine  , ça va vous surprendre et vous en apprendre plus ....

L'histoire d'une machine , ça va vous surprendre et vous en apprendre plus ....



Paul Gaston Valentin DETRAIGNE


Inventeur


L’ÉCHANTILLONNEUSE AUTOMATIQUE Système G.DÉTRAIGNE



Sur la base d’une information fortuite de Christian Boussin -mon cousin-, dépositaire des photos et souvenirs de sa mère, j’ai découvert que notre arrière grand-père, Paul, Gaston, Valentin DÉTRAIGNE s’était vu décerner en 1898 par la Société Industrielle Rémoise, un diplôme et une médaille de Vermeil, honorant son invention d’une machine destinée à découper tissus, cartons, cuirs et papiers.

Avant de poursuivre cette évocation, il convient de préciser que le «berceau» des DÉTRAIGNE - en l’occurrence BERLISE dans l’Aisne - fut un «centre» impliqué dans l’industrie lainière. Que dire par ailleurs de REIMS, ville phare dans ce domaine et dans le textile jusqu’au-delà de la 1ère Guerre Mondiale ! La suite, progressivement fut moins brillante, les pays émergeants et ses satellites proches ou Européens, se chargeant de « cannibaliser » cette industrie et rendre ainsi celle-ci de plus en plus exsangue ! Reims évidemment n’échappa pas à ce « tsunami » mondial ! Mais revenons à notre illustre inventeur que fut Gaston DÉTRAIGNE (ce fut ce prénom qu’il privilégia).

Fort le l’existence de ce « Diplôme », j’ai commencé à « jeter des bouteilles à la mer »…afin de découvrir la nature exacte de l’invention.

Assez rapidement - je dois dire -, grâce la C.C.I. de Chalons en Champagne et les conseils avisés d’Anne-Sophie Leboucher qui m’aiguilla sur l’A.R.I.S.T. - Madame Odile Poncelet fut en mesure de mettre à ma disposition la version «anglaise» datée du 26 Avril 1897 du Brevet N° 10,313 A.D. 1897 (référencé Birmingham). Il convient de préciser que d’autres sources avaient été consultées, dans le même temps, telles les Archives Municipales et Départementales, la Bibliothèque Carnégie, mais celles-ci n’avaient pas été en mesure de m’éclairer !

Ne pouvant me contenter de cette version qui m’était totalement « imperméable »,je «remis le couvert» auprès de Madame Odile PONCELET - particulièrement coopératrice - espérant qu’elle serait en mesure de découvrir la version française !

Ce ne fut apparemment pas très simple mais le 13 Mars 2008, je recevais un mail de cette dernière accompagné du précieux document récupéré auprès de l’I.N.P.I. de Nancy… !

La boucle était bouclée !

Le document descriptif écrit de la main de Gaston DÉTRAIGNE, accompagnait les formulaires administratifs enregistrant le dépôt du Brevet le 22 Octobre 1896 à 16 heures (pour une durée de 15 ans) en la Préfecture de la Marne. Ce document fut ratifié par le Ministre du Commerce, de l’Industrie, des Postes et des Télégraphes le 26 Janvier 1897.

Sur le premier des documents précités figure dans la rubrique « Mutation » la date du 18 Décembre 1899 suite à l’adjudication du 11 Décembre prononcée en faveur de Rohart. Il faut rappeler que Paul, Gaston, Valentin était décédé le 29 Novembre 1898.

Arrivons à présent à la définition et aux usages de cette machine qui fut qualifiée « d’Échantillonneuse Automatique Système DÉTRAIGNE ».

Il s’agissait d’une machine (à) couteau pointeur, à presseurs et refouleurs automatiques (dotée) de chariots mouvants par « encliquetage ». Sa vocation était de découper de manière économique, tissus, cartons, cuirs…mais à ce stade de mes commentaires je préfère laisser le soin aux Établissements Rohart 30 rue Chabaud adjudicataire du procédé (voir ci-dessus) de présenter ce qui était devenu « leur bébé ». En fait ce sont les propos des « rapporteurs » MM Martin et Sacy dont je vais faire » in extenso » état.



« Cette découpeuse est appelée à rendre de grands services, non seulement à l’échantillonnage des tissus, mais au découpage des articles de confections, des feutres, des papiers de fantaisie, etc. La Société Industrielle, selon l’avis des Rapporteurs, doit l’aide de son haut patronage à cette découverte, en accordant une récompense à M. G. DÉTRAIGNE, qui a réalisé, une idée toute nouvelle.



De la préparation des Cartes d’Échantillons



Les Maisons de Tissus sont dans l’obligation de mettre entre les mains de leurs voyageurs ou agents des collections d’échantillons de plus en plus importantes par suite du déceloppement multiple des genres Nouveautés. Ces collections sont très couteuse, elles exigent un personnel nombreux pour leur préparation et leur transformation à chaque fin de saison.



L’Échantillonneuse Automatique Détraigne



L’Échantillonneuse Automatique Détraigne vient révolutionner complètement ce travail. Elle se compose essentiellement d’un couteau polygonal évidé à l’intérieur, recevant un mouvement ascensionnel, qui s’élève et s’abaisse successivement sur une table mobile où sont disposés par 60, 80 et même 100 types les tissus à découper.

Pour que la coupe se fasse facilement et pour obtenir des sections bien nettes, à chaque mouvement du couteau, le tissu se trouve comprimé très fortement par un plateau métallique entourant ce couteau et maintenu par quatre ressorts spirales de force déterminée. La tranche de chaque échantillon n’est pas rectiligne mais ondulée. Après chaque coupe, quand le couteau remonte, la table mobile qui supporte les échantillons avance automatiquement de la quantité nécessaire pour permettre une nouvelle section, le cranté de celle-ci venant se confondre avec celui de la précédente. Une série longitudinale étant terminée, la table se déplace d’avant en arrière ou inversement pour un découpage parallèle au premier. Et ainsi de suite pour toute la surface de la table. L’ensemble de la machine (qui se présente quelque peu comme une machine à coudre - voir reproduction) est actionné à bras et sans effort par une simple manivelle.





Des Formes d’Échantillons



On peut adapter des couteaux rectangulaires, triangulaires ou dont la section soit un polygone régulier de n’importe quel nombre de côtés. Pour le découpage des grands échantillons, des types, on utilise une grande lame simple ondulée.

Le plateau presseur et cette lame pouvant faire une rotation complète autour de leur axe, sur lequel il est gradué une division en degrés, on obtient, en faisant varier leur position, toutes les coupes de biais voulues avec la plus grande régularité. Chaque machine peut avoir plusieurs jeux de couteaux. Le montage et le démontage se font très facilement.



De l’entretien



À part le graissage, il n’y a aucune dépense d’entretien. Les couteaux seuls sont à aiguiser, suivant le service fait, mais au plus une fois tous les trois mois. La machine, bien étudiée et solidement construite résiste aux efforts de coupe les plus violents.





AVANTAGES de l’ÉCHANTILLONNEUSE DÉTRAIGNE



« Par rapport aux anciens systèmes employés on peut respectivement mettre en évidence :



- Rapidité extraordinaire de découpage

- Grande économie de main d’œuvre

- Facilité de préparation des références pressées



« Le cranté du découpage équivaut à une couture qui empêche les échantillons, même après un grand service, de jamais s’effiler »

L’étoffe n’étant plus tenue en mains conserve toute la fraîcheur et le fini de l’apprêt

Pas de perte de tissu au découpage :



Les crans des séries d’échantillons voisines viennent par suite d’une disposition toute ingénieuse et d’un taillage particulier des couteaux, se présenter les pleins des premières séries dans les vides des secondes, dans le sens de la longueur et dans celui de la largeur



L’ondulation des tranches de chaque échantillon donne aux collections collées un cachet tout spécial de coquetterie et de soigneusement préparé :



Une collection bien présentée a toujours l’avantage de plaire au client et favorise souvent les achats. »

Voici ce que l’on pouvait lire concernant cette innovation dont malheureusement notre arrière grand-père, pas plus que son épouse Victorine DIMBERTON ne tirèrent profit !

Le dernier élément d’information dont il convient de faire état est la référence formulée par MM AMOUROUX et MILTAT, négociants en tissus à Reims, qui se prévalaient de n’utiliser que l’échantillonneuse automatique Détraigne pour leurs collections.



Avant de clore ce chapitre et d’évoquer la brève existence de ce brillant aïeul que fut le père de ma grand-mère Isabelle, j’ai désiré lui rendre un dernier hommage en incluant la dernière page manuscrite du descriptif de son invention, celle où il résume tout l’intérêt que celle-ci va apporter - à la fin du 19° siècle - au monde lié à la mise en valeur et à la présentation des étoffes, en un mot à la mode ! Ce feuillet me permet également d’authentifier et de dater ce qui fut à la fois son « chef d’œuvre » mais également - peu après – son « chant du cygne »… !

Zone de Texte: Dernière page du descriptif consacré au Brevet d’Invention de l’échantillonneuse automatique « Système Gaston Détraigne » - 22 Octobre 1896




Daniel Boussin

Mon parrain " Dany " c'est bien comme ça qu'il en sait plus ....

les échantillons de tissus crantés sont partout depuis des années et ça vient  bien des GENS DE CHEZ NOUS !

les échantillons de tissus crantés sont partout depuis des années et ça vient bien des GENS DE CHEZ NOUS !

Jolie cette belle invention qui est bien restée à la mode de mes ciseaux cranteurs qui me font toujours penser à ce qui se racontait déjà quand j'étais " gamine " et ma grand -mère qui voulait que je suive le droit fil , vraiment que dire de tout ce que j'ai appris chez elle !

Jolie cette belle invention qui est bien restée à la mode de mes ciseaux cranteurs qui me font toujours penser à ce qui se racontait déjà quand j'étais " gamine " et ma grand -mère qui voulait que je suive le droit fil , vraiment que dire de tout ce que j'ai appris chez elle !

Partager cet article

Repost 0
Published by Made in Francoise - dans HISTOIRES MADE IN FRANCOISE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : MADE IN FRANCOISE BRODERIES
  • MADE IN FRANCOISE BRODERIES
  • : BRODERIES / 1er Prix du plus beau chalet des Artisans du Marché de Noel 2016 à Reims
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Reims et la Cathédrale
    Du côté de la chambre de mon mari à l'hôpital Robert Debré à Reims Avec une vue sur une partie de l'hôpital Maison Blanche
  • Deux Encadrements ...
    A suivre entre 10 à 15 jours Pour réceptionner les deux cadres Les choix sont simples pour deux broderies Avec deux coloris qui font toujours de l'effet Bordeaux ........................ et ............................................ Rouge
  • Mon mari en vie ...
    Rentre de nouveau à l'hopital la semaine prochaine pour les suites de sa santé ... Depuis tout ce qui se passe de plus mauvais avec un médecin traitant qui ne sait pas ce que veux dire faire attention à ses patients il ne se remet jamais en question quand...
  • Le début des Anges ....
    Une série d'anges avec des ailes qui seront posées en dernier .... Pot en terre cuite Peinture satinée Céramique en déco Cheveux d'Ange Les ailes seront réalisées dans de la toile à broder Les anges pourront se suspendre et auront chacun une petite b...
  • HISTOIRE DE VIE dans la région de REIMS
    Caramel 8 ans cherche famille d'adoption. 🐱 Suite au placement de sa maman en maison de retraite il a besoin que quelqu'un s'occupe de lui. Il a pour habitude d'être en extérieur, une maison serait un plus pour qu'il ne soit pas malheureux. Merci par...
  • Des petits Calendriers pour une année ...
    Avec tout ce qui fera du nouveau , il faut déjà prévoir la nouvelle année , C'est super sympa , quand on aime ce qui est déjà dans ma tête !
  • Broderie au 10 ème Jour ...
    L'OURS OSCAR Une fois la broderie terminée Commande de l'encadrement sur mesure . Un délais supplémentaire pour que tout soit prêt à temps ... Oscar de Madame La Fée avec tous nos petits secrets ...
  • Made in Francoise et la P'tite Bijouterie d'Aurélie ...
    à HAUTVILLERS dans la Marne 14 et 15 Octobre 2017 Nous vous invitons à découvrir le travail de 20 artistes dans la salle des fêtes de Hautvillers, en marge du Hautvillers Jazz Festival. Accessoires, sacs, coussins, jetés de lit, articles en laine filée...
  • Les heures ne se comptent pas ...
    il n'y a que le résultat qui compte avec un travail qui est toujours une réussite ! Cette semaine , Plusieurs médecins pour mon mari Avec ce que je veux éviter de pire ...
  • Avancée des petits points de Croix ....
    Avec tout ce qui va bien pour un samedi ... Mon fils est allé chez notre boulanger Pâtissier , Toujours le meilleur à vivreee Succulent ...